Retrouvez ici toute l'actualité du magasin et informations sur votre santé visuelle

Focus sur la fatigue visuelle


La fatigue visuelle

La fatigue visuelle se définit comme un usage excessif de la fonction visuelle. Elle est un problème rencontré par beaucoup, et à tout âge.

Vous avez des maux de tête en fin de journée, des difficultés à vous concentrer pour travailler sur écran? Vous avez perdu le goût pour la lecture? Il est alors probable que vous souffriez de fatigue visuelle.

La fatigue visuelle s'installe souvent lors d'un travail prolongé en vision de près ou toute autre activité de concentration (conduire par exemple). Elle survient lorsque les capacités visuelles sont inférieures ou égales aux besoins visuels. Schématiquement, on obtient :

- capacités > exigences visuelles : pas de plaintes

- capacités = exigences visuelles : fatigue visuelle

- capacités < exigences visuelles : abandon de la tâche

De manière non exhaustive, les personnes fréquemment touchées sont:

- les personnes scolarisées : enfants (pensez à une difficulté visuelle si problème de concentration) et étudiants

- les personnes en pré-presbytie (hypermétropie souvent non diagnostiquée chez le patient de 38 à 45 ans)

- les presbytes confirmés

- les personnes qui travaillent quasi constamment en vision de près/intermédiaire

--> Quels sont les symptômes les plus fréquents, les causes, les solutions ?

Symptômes les plus fréquents

- vision floue, baisse d'acuité visuelle, perte de sensibilité aux contrastes

- les maux de tête, souvent localisés frontalement

- les signes asthénopiques : yeux qui tirent, piquent ou pleurent

- lecture prolongée difficile : problème de concentration et mémorisation, les lignes s'embrouillent ou peuvent même se dédoubler

- nécessité de fermer un oeil pour mieux se concentrer

- yeux rouges, secs

Les causes

- amétropie (défaut visuel) inconnue donc non corrigée (souvent hypermétropie et/ou astigmatisme)

- amétropie mal corrigée ou devenue inadaptée

- déséquilibre de la vision binoculaire : strabisme, phorie ( = difficulté pour le cerveau à fusionner les images perçues de chaque oeil), problème de convergence

- défaut de centrage, principalement pour les lunettes loupes dites pré-montées ou lunettes achetées sur internet, sans intervention d'un opticien qualifié.

- les activités qui nécessitent une concentration soutenue, particulièrement en vision de près et intermédiaire (écran)

- mauvaise ergonomie de travail (distance/posture inadaptées, trop faible luminosité ambiante)

Les solutions

- porter une correction adaptée aux besoins visuels, ne pas être sur ni sous compensé

- s'équiper de verres adaptés.

Parfois un équipement spécifique à une activité doit être envisagé, car une seule paire de lunettes ne répond pas toujours à tous les besoins de vision. (ex: port de lunettes à profondeur de champ pour le travail sur écran, qui sollicite moins les cervicales et offre un meilleur champ de vision que des verres progressifs)

Pour les 18-40ans, un port de verres pour soulager la vision de près peut être envisagé (Pulséo).

- un traitement orthoptique (rééducation visuelle) pour palier aux problèmes de vision binoculaire. Dans le cas où l'orthoptie ne donne pas de résultats concluants, le port de prismes est parfois envisagé.

Pour conclure

L'étude de la fatigue visuelle est complexe et doit s'examiner de manière globale. Chaque cas étant spécifique, la réponse aux plaintes de fatigue visuelle est par conséquent personnalisée. Pour cela, faites confiance à votre opticienne, professionnelle de santé, qui saura vous écouter pour trouver la solution adéquate ou vous orienter vers le professionnel de santé adapté.


158 vues